maria-ziegler-jJnZg7vBfMs-unsplash

Est-ce le bon moment de contracter un prêt pour faire un investissement en loi Pinel ?

La loi de finances pour 2021 a prorogé le dispositif Pinel jusqu’au 31 décembre 2024, avec quelques coups de rabot successifs toutefois. Avec les taux toujours bas, il convient donc de s’interroger sur la pertinence de contracter un prêt immobilier maintenant dans le but d’investir dans le locatif en Pinel. Faisons le point.

L’arrêt du Pinel programme au 31 décembre 2024

Depuis 2014, la loi Pinel permet de bénéficier de réductions d’impôt pouvant atteindre 63 000 euros au total. Ce bonus est calculé en fonction de la durée de location : 12 % du montant du bien pour 6 ans de location, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Attention, l’investissement est plafonné à 300 000 euros par an et le bien doit impérativement être situé dans une zone tendue : A, Abis ou B1. Le logement doit en outre être loué en tant que résidence principale à des locataires respectant les plafonds de revenus. Le propriétaire s’engage, enfin, à respecter les plafonds de loyers.

À partir du 1er janvier 2023, la réduction d’impôt Pinel sera abaissée à 10,5 % sur 6 ans, 15 % sur 9 ans et 17,5 % sur 12 ans. Dès le 1er janvier 2024, soit la dernière année prévue pour le dispositif, elle sera de nouveau réduite à 9 % sur 6 ans, 12 % sur 9 ans et 14 % sur 12 ans.

Choisir le prêt le plus adapté pour une meilleure rentabilité en Pinel

pexels-anthony-shkraba-5816285

Autrement dit, c’est plus que jamais le bon moment de contracter un crédit immobilier pour réaliser un investissement locatif en Pinel. Car contrairement à la bourse, il est, en effet, possible de demander un prêt pour investir dans l’immobilier.

Si la zone d’achat doit être choisie avec soin pour éviter la vacance locative et maximiser ses chances de réaliser une plus-value à la revente, la durée du prêt influe également grandement sur la rentabilité de l’investissement. En toute logique, plus le prêt est court, plus les intérêts à payer sont faibles et plus l’investissement locatif Pinel est rentable. Reste que si vous voulez réduire votre taux d’endettement de même que vos mensualités, pour préserver votre reste à vivre, le crédit longue durée sera sans doute la solution la plus adaptée. Notons également qu’un apport personnel d’au moins 10 % du montant investi permet de bénéficier d’un taux préférentiel et donc de réduire le montant des intérêts.

À noter enfin qu’il existe des alternatives au crédit immobilier classique, pour financer un investissement locatif loi Pinel. Citons par exemple le prêt in fine qui consiste à rembourser d’abord les intérêts avant de solder le capital à la fin de l’opération.

 

Lire la suite

location professionnels loi Pinel

Louez aux professionnels et recevez un crédit d’impôt grâce au dispositif Pinel

Depuis 2014, le dispositif Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôts jusqu’à 63 000 euros pour un investissement locatif. À la condition toutefois de louer le bien pendant une durée d’au moins 6 années et de respecter les plafonds de ressources des locataires et de loyer. Mis en place pour les particuliers modestes, le dispositif Pinel permet toutefois de louer à une société ou de proposer une sous-location. Explications.

Jusqu’à 63 000 € de réductions d’impôts en louant en Pinel

Pour bénéficier d’une réduction d’impôts de 12, 18 ou 21 % dans le cadre de la loi Pinel, il faut louer à un prix modéré un bien pendant une durée de 6 à 12 ans. Ce logement doit impérativement être proposé nu, c’est-à-dire non meublé, et être utilisé par le locataire comme sa résidence principale. Autrement dit, il n’est pas possible de faire l’acquisition d’un bien en Pinel pour une résidence secondaire ou une location meublée de tourisme.

Pendant 6 ans au moins, le bien doit trouver locataire. Le propriétaire doit veiller à éviter ou réduire les périodes de vacances locatives sous peine de voir son avantage fiscal remis en question par l’administration.

Le locataire doit impérativement respecter les plafonds de ressources en vigueur, qui varient selon la composition du foyer fiscal et la situation géographique du bien. Si le dispositif Pinel vise avant tout à permettre aux particuliers les plus modestes de se loger, il est toutefois possible de louer à un ascendant ou à un descendant hors foyer fiscal (un enfant étudiant par exemple), ainsi qu’à une société. En clair, la location aux professionnels en loi Pinel est possible sous certaines conditions.

Loi Pinel : les règles de la location aux professionnels

Loi Pinel les règles de la location aux professionnelsEn Pinel tout comme en Duflot, il est possible de mettre en place ce qu’on appelle un « investissement locatif intermédiaire ». Cela signifie qu’un propriétaire ayant fait une acquisition dans le cadre d’un dispositif de défiscalisation, loue son bien non pas à un particulier, mais à une société qui le donne en location à un de ses salariés. C’est elle alors qui se charge de trouver le sous-locataire, à la condition toutefois de respecter les mêmes critères que pour une location classique.

La location aux professionnels en loi Pinel répond aux mêmes contraintes que la location à un particulier. Le sous-locataire doit donc être une personne physique qui loue une résidence principale nue. Il n’est pas question de profiter de cette largesse pour proposer des prestations touristiques ou hôtelières, avec par exemple un service de réception, une conciergerie, le petit-déjeuner et/ou la fourniture du linge de maison et le ménage.

Ouvert jusqu’au 31 décembre 2021 pour les zones A, Abis et B1, le dispositif Pinel peut également être accordé aux SCI (sociétés civiles immobilières) qui sont imposées à l’IR (impôt sur le revenu). Les associés doivent alors se mettre d’accord sur la période de location de 6, 9 ou 12 ans. La location à un ascendant ou à un descendant, rendue possible en Pinel, s’inscrit alors facilement dans le cadre d’une SCI familiale.

Lire la suite

pinel-paris

La location meublée, ça marche surtout à Paris !

S’il y un investissement qui récolte de plus en plus de succès ces derniers mois, c’est bien la location meublée. Vous vous dites sans doute que c’est tout à fait logique, car qui ne souhaiterait pas habiter dans un logement déjà tout équipé ? On est bien d’accord avec vous, ce qui nous pousse à nous concentrer sur ce sujet intéressant aujourd’hui, et voyons ensemble si la location meublée marche vraiment en ce moment. (suite…)

Lire la suite